Manuscrits enluminés d'origine italienne. 3, XIVe siècle. II, Émilie-Vénétie

Résumé : Les manuscrits enluminés d'origine italienne du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France constituent l'une des plus prestigieuses collections existant dans ce domaine. Après la parution de deux premiers volumes traitant, l'un de la haute époque et de la période romane, l'autre du XIIIe siècle, le XIVe siècle a nécessité, en raison de l'ampleur des œuvres conservées, trois ouvrages : le premier regroupe les manuscrits de Lombardie et de Ligurie, le deuxième ceux d'Émilie et de Vénétie, le troisième sera consacré aux productions du Centre et du Sud de la Péninsule ainsi qu'aux œuvres d'enlumineurs italiens exerçant en Avignon. Au cours du Trecento, qui débute avec l'épanouissement de la carrière de Giotto, les grands foyers artistiques vont, selon l'héritage de leurs propres traditions et le tempérament des peintres, se faire l'écho des grandes innovations du Maître florentin. Sans être aussi exclusive que dans le cas de la Lombardie, la provenance milanaise des ouvrages étudiés dans le présent catalogue est majoritaire. Quelques manuscrits sont des commandes des Visconti à des ateliers bolonais, et le reste émane des confiscations opérées par Gian Galeazzo Visconti. En effet, la librairie des ducs de Milan, bien pourvue par les soins d'un mécénat actif et d'une politique d'acquisition éclairée, s'était enrichie en 1388 de la collection du seigneur de Padoue, Francesco I Carrara, qui lui-même avait recueilli l'essentiel de la bibliothèque de Pétrarque. Après l'expédition de Louis XII en Italie, la bibliothèque des Visconti fut transférée de Pavie à Blois en janvier 1500, pour être intégrée à la Librairie du roi dont la Bibliothèque nationale est aujourd'hui l'héritière. Cent trente-deux manuscrits sont ordonnés selon un classement géographique puis chronologique. Les notices comportent, à la suite des indications d'auteur et de titre, une brève description matérielle, la localisation et la datation de l'ouvrage. Suit une description détaillée et quantifiée du décor. Ainsi, les peintures ou les dessins et les initiales historiées, porteurs d'une iconographie, sont traités en premier ; les initiales ornées viennent en deuxième position ; enfin les lettres filigranées exécutées à l'encre sont également étudiées. Chaque rubrique est accompagnée d'une mention concernant la technique et d'un commentaire stylistique s'il y a lieu. Un historique et une bibliographie sélective achèvent la présentation du manuscrit. Une riche illustration de 32 planches en couleurs et de 176 en noir et blanc a permis de donner un exemple du travail de chaque artiste, qu'il soit peintre ou ornemaniste, mettant à la disposition des chercheurs un éventail remarquable de comparaisons.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Centre de recherche sur les manuscrits enluminés (Paris). Bibliothèque nationale de France, 221 p.-[208] p. de pl., 2012, Manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France, François Avril, 978-2-7177-2551-3
Liste complète des métadonnées

https://hal-bnf.archives-ouvertes.fr/hal-00855383
Contributeur : Olivier Jacquot <>
Soumis le : jeudi 29 août 2013 - 12:40:37
Dernière modification le : jeudi 19 octobre 2017 - 14:40:08

Identifiants

  • HAL Id : hal-00855383, version 1

Collections

Citation

François Avril, Marie-Thérèse Gousset. Manuscrits enluminés d'origine italienne. 3, XIVe siècle. II, Émilie-Vénétie. Centre de recherche sur les manuscrits enluminés (Paris). Bibliothèque nationale de France, 221 p.-[208] p. de pl., 2012, Manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France, François Avril, 978-2-7177-2551-3. 〈hal-00855383〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

151