Les Nouvelles de l'estampe sont l'unique revue française portant spécifiquement sur l'estampe et la gravure, des origines à nous jours. Elle dépend du Comité national de la gravure française et est soutenue par la Bibliothèque nationale de France.
La revue est fondée en 1963 par Jean Adhémar, alors conservateur du cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale, sous la forme d'un bulletin ronéotypé destiné à diffusé les actualités d'un art alors très en vogue. C'est Michel Melot, en 1971-1972, qui en fait une véritable revue scientifique de haut niveau où ont publié quelques uns des plus grands historiens de l'art - sans pour autant abandonner des articles sur la création et les actualités.

Elle se compose aujourd'hui d'articles scientifiques, de textes et interviews sur la création actuelle, de comptes rendus d'ouvrages et d'exposition. Les articles sont peer-reviewés par un comité de lecture composé de :

  • Marianne Grivel, professeur à l'université Paris IV-Sorbonne
  • Céline Chicha-Castex, conservateur des estampes contemporaines au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Érik Desmazières, artiste graveur, membre de l'Académie des beaux-arts
  • Rémi Mathis, conservateur des estampes du XVIIe siècle au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Véronique Meyer, professeur d'histoire de l'art moderne à l'université de Poitiers
  • Emmanuel Pernoud, professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université Paris I Panthéon Sorbonne
  • Maxime Préaud, conservateur général honoraire chargé de la réserve au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Anne-Marie Sauvage, conservateur en chef chargé du service estampe moderne, affiche et imagerie au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Valérie Sueur-Hermel, conservateur des estampes du XIXe siècle au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France
  • Bertrand Tillier, professeur à l'université de Bourgogne

 

Recherche

Derniers dépôts